fabuleux


fabuleux

fabuleux, euse [ fabylø, øz ] adj.
XIVe; lat. fabulosus
1Littér. Qui appartient à la fable, au merveilleux antique. légendaire, mythique, mythologique. Hercule, héros fabuleux. Animaux, êtres fabuleux. Les temps fabuleux, les plus reculés où l'histoire se confond avec la légende.
Qui a le caractère imaginaire de la fable. chimérique, fictif, irréel. « L'histoire ancienne de l'Orient est absolument fabuleuse » (Renan).
2(1835) Cour. Invraisemblable quoique réel. étonnant, extraordinaire, fantastique, incroyable, prodigieux. Une vie aux aventures fabuleuses. romanesque. (Intensif) Énorme. Une chance fabuleuse. Des sommes fabuleuses. astronomique, colossal, exorbitant. « On offrait à des prix fabuleux des denrées de première nécessité qui manquaient sur le marché ordinaire » (Camus). Fam. Hors du commun. exceptionnel. Un spectacle fabuleux.
⊗ CONTR. Certain, exact, historique, réel, vrai; commun, ordinaire.

fabuleux, fabuleuse adjectif (latin fabulosus) Littéraire. Qui appartient aux légendes anciennes, à la mythologie ; mythique : Les animaux fabuleux d'Ésope. Qui paraît invraisemblable par son importance, ses proportions : Une fortune fabuleuse. Familier. Qui est exceptionnel par ses qualités : Un type fabuleux.fabuleux, fabuleuse (synonymes) adjectif (latin fabulosus) Littéraire. Qui appartient aux légendes anciennes, à la mythologie ; mythique
Synonymes :
- chimérique
- irréel
- légendaire
Contraires :
- réel
Qui paraît invraisemblable par son importance, ses proportions
Synonymes :
- énorme
- insensé
Familier. Qui est exceptionnel par ses qualités
Synonymes :
- inouï
Contraires :
- prosaïque

fabuleux, euse
adj.
d1./d Litt. Qui appartient à la Fable, à la légende. Les temps fabuleux.
d2./d Invraisemblable quoique vrai. Un prix fabuleux.

⇒FABULEUX, EUSE, adj.
A.— Qui a trait aux légendes, au merveilleux, aux récits élaborés par l'imagination.
1. Qui se rapporte à la mythologie de l'Antiquité. Animal, héros fabuleux; divinité fabuleuse. Celui qui lit l'histoire ressemble à un homme voyageant dans le désert, à travers ces bois fabuleux de l'antiquité qui prédisoient l'avenir (CHATEAUBR., Essai Révol., t. 1, 1797, p. 86). Hors les grands actes sensibles de leur police et de leur activité, on ne sait rien de bien précis sur les fabuleuses filles d'Aristée (MAETERL., Vie abeilles, 1901, p. 3) :
1. Les géographes, les archéologues nous conduisent bien dans l'île de Calypso, exhument bien le palais de Minos. Seulement Calypso n'est plus qu'une femme, Minos, qu'un roi sans rien de divin. Même les qualités et les défauts que l'histoire nous enseigne alors avoir été l'apanage de ces personnes fort réelles, diffèrent souvent beaucoup de ceux que nous avions prêtés aux êtres fabuleux qui portaient le même nom.
PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 949.
Âges, temps fabuleux. Époques les plus reculées de la vie d'un peuple, où l'histoire et la légende se confondent. Ces génies bienfaisans, ces êtres surnaturels qui visitaient les hommes pour les secourir, dans les âges fabuleux, dans les temps primitifs (LATOUCHE, L'HÉRITIER, Lettres amans, 1821, p. 136). Avant l'époque que la société moderne a nommée antique, il existe une autre ère, que les Anciens appelaient fabuleuse (HUGO, Préf. Cromw., 1827, p. 3).
2. Qui présente le caractère imaginaire inhérent à la fable, qui relève de l'irréel, de la fiction. Conte, pays fabuleux. La réputation du capitaine Fracasse, vainqueur de Vallombreuse, grandissait d'heure en heure et prenait des proportions chimériques et fabuleuses (GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 261). Je n'imaginais point qu'elles [les barques de pêche] pussent rapporter au port d'autres poissons que des rougets et des dorades, ou je ne sais quels monstres marins fabuleux (GIDE, Feuillets d'automne, 1949, p. 1107) :
2. Les voilà lancés dans les suppositions insensées, les hypothèses absurdes qui, pendant des heures, les font parler, bercés de fabuleux espoirs. La volière est ouverte : les rêves les plus saugrenus vont s'envoler. Ils imaginent des marchés impossibles, des conditions stupéfiantes que le général en personne vient leur proposer...
DORGELÈS, Croix de bois, 1919, p. 88.
3. ... ils [des lecteurs] ouvriront le livre [la Princesse de Clèves] et liront cette chronique fabuleuse, dans le sens propre du terme, puisqu'elle est une fable et qu'elle possède le privilège du plus vrai que le vrai, cet air de vérité auprès duquel le réalisme a l'air faux.
COCTEAU, Poés. crit. I, 1959, p. 268.
Spéc. [P. allus. à une fable de La Fontaine] Nul parmi la gent oreillarde (...) n'avait songé à lui disputer, comme la fabuleuse belette, ce droit de premier occupant (PERGAUD, De Goupil, 1910, p. 120).
B.— Qui semble imaginaire, qui offre un caractère extraordinaire, invraisemblable, tout en étant réel. Son intelligence se refusait à classer cette suite d'événements incroyables, inouïs, fabuleux (DUMAS père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 376). Je ne me souvenais pas d'avoir, enfant, jamais osé seulement désirer posséder un de ces jouets, fabuleux pour les petits pauvres, un jouet mécanique, un jouet qui marche (BERNANOS, Journal curé camp., 1936, p. 1212) :
4. ... je trouvais, en des cités d'une fantaisie de songe, de prodigieux monuments, fins et ciselés comme des bijoux, légers comme des dentelles et énormes comme des montagnes, ces monuments, fabuleux, divins, d'une grâce telle qu'on devient amoureux de leurs formes...
MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Châli, 1884, p. 446.
Expr. fam. [Pour exprimer l'étonnement, l'admiration] C'est fabuleux! Le duc : — À Paris / La marquise : — En deux heures? Mais c'est fabuleux! (DUMAS père, Mlle de Belle-Isle, 1839, IV, 1, p. 66).
Spéc. Qui est considérable par ses proportions, dont l'importance dépasse l'imagination. Nous commençons à savoir les lois qui régissent les astres placés à des distances fabuleuses de notre pauvre petite planète (SAND, Corresp., t. 4, 1857, p. 106). J'y suis retourné (à l'Opéra) hier. Les stalles d'orchestre sont à des prix fabuleux (FLAUB., Corresp., 1865, p. 171) :
5. Ses découvertes personnelles [il s'agit de Chr. Colomb] n'ont été, après tout, qu'un lamentable fiasco : de tout l'or qu'il escomptait, en croyant atteindre l'Asie et les richesses fabuleuses décrites par Marco Polo, il n'a rapporté que les quelque trois kilos dont on a fait l'ostensoir de la cathédrale, à Séville.
T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1963, p. 163.
Rem. Dans la lang. parlée, fabuleux tend à devenir un synon. expr. de excellent, extraordinaire, prodigieux. Lorsqu'on réfléchit au succès fabuleux, ininterrompu, d'un livre comme le « Don Quichotte » (BERNANOS, Journal curé camp., 1936, p. 1218).
En emploi subst. (masc. à valeur de neutre). Enfin, presque tous les songes qu'avait faits l'humanité (...) et maintes étrangetés qui n'avaient même été rêvées, — sont à présent sortis de l'impossible et de l'esprit. Le fabuleux est dans le commerce (VALÉRY, Regards sur monde, 1931, p. 170).
Rem. On relève chez Sainte-Beuve, fabulosité, subst. fém. au sens de « chose fabuleuse ». Vers cinq ans (...) il [l'enfant] inventerait les légendes, les superstitions, les fées, les démons, toutes les fabulosités païennes, si elles n'étaient dès longtemps inventées et épuisées (SAINTE-BEUVE, Nouv. lundis, t. 1, 1861, p. 312).
Prononc. et Orth. :[] ou [fa-], fém. [-ø:z]. Cf. fable. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. XIVe s. « qui tient de la fable, des récits fictifs; mythique » (RAOUL DE PRESLES, Cité de Dieu, XVIII, 16, éd. 1531 d'apr. Delboulle ds R. Hist. litt. Fr. t. 12, p. 693); 2. av. 1715 « incroyable, inattendu, qu'on ne croirait pas réel » (FÉNELON, Œuvres, éd. 1820, t. XVII, p. 313 ds LITTRÉ), attest. isolée av. le XIXe s. Empr. au lat. fabulosus « qui tient de la fable, légendaire ». Fréq. abs. littér. :529. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 767, b) 738; XXe s. : a) 671, b) 795.
DÉR. Fabuleusement, adv. a) À la manière des fables et des récits légendaires. Deux ou trois vieux soldats du pays revenus dans leurs foyers, et qui, pendant les veillées, racontent fabuleusement à ces gens simples les aventures de cet homme et de ses armées (BALZAC, Méd. camp., 1833, p. 37). b) D'une manière extraordinaire, dépassant l'imagination. J'ai un peu de loisir enfin après une année fabuleusement laborieuse (LAMART., Corresp., 1835, p. 162). Il était fabuleusement gros, et grand en proportion (ROLLAND, J.-Chr., Révolte, 1907, p. 575). — Je suis bien tranquille, Monsieur Pasquier. Vous ne tomberez pas malade avec le Michoacan, mais vous deviendrez très riche. Vous deviendrez fabuleusement riche. Encore un peu de patience, et vous posséderez, à vous seul, (...) une affaire qui, dans deux ans, dans trois ans, vous fera marcher de pair avec le Mexican Eagle (DUHAMEL, Passion J. Pasquier, 1945, p. 56). [] ou [fa-], cf. fable. Ds Ac. 1762-1932. 1re attest. 1488 (La Mer des Histoires, I, 42 a, éd. 1491 d'apr. Vaganay ds Rom. Forsch. t. 32, p. 64); de fabuleux, -euse, suff. -ment2. Fréq. abs. littér. : 14.
BBG. — VAGANAY (H.). Notes sur la lang. du 16e s. R. de Philol. fr. 1933, t. 45, p. 141.

fabuleux, euse [fabylø, øz] adj.
ÉTYM. XIVe; lat. fabulosus, de fabula. → Fable.
1 Littér. Qui appartient à la Fable, au merveilleux antique. Légendaire, mythique, mythologique. || Les Amazones (cit. 1), race fabuleuse. || Hercule, héros fabuleux. || Animaux, êtres fabuleux.Âges, temps fabuleux : premiers temps de l'histoire d'un peuple, seulement connus par les légendes.
1 Des héros fabuleux passer la renommée ?
Corneille, le Cid, V, 7.
2 Le lynx (des anciens) est un animal fabuleux aussi bien que toutes les propriétés qu'on lui attribue. Ce lynx imaginaire n'a d'autre rapport avec le vrai lynx que celui du nom. Il ne faut donc pas (…) attribuer à celui-ci, qui est un être réel, les propriétés de cet animal imaginaire, à l'existence duquel Pline lui-même n'a pas l'air de croire, puisqu'il n'en parle que comme d'une bête extraordinaire, et qu'il le met à la tête des sphinx, des pégases, des licornes, et des autres prodiges ou monstres qu'enfante l'Éthiopie.
Buffon, Hist. nat. des animaux, Le lynx, in Œ., t. III, p. 83.
3 Au bout d'une semaine de cellule, le manteau noir de nos postulants vous brûlerait les reins, comme la fabuleuse tunique, et vous deviendriez vous-même un Centaure pour nous fuir (…)
Léon Bloy, le Désespéré, p. 71.
2 Qui a le caractère imaginaire de la fable; qui relève de la fiction. Chimérique, fictif, imaginaire, irréel. || L'Utopie, l'Eldorado, pays fabuleux.Récit fabuleux ( Conte).
4 Du Boulay, dans son Histoire de l'Université de Paris, adopte les vieilles traditions incertaines, pour ne pas dire fabuleuses, qui en font remonter l'origine jusqu'au temps de Charlemagne (…)
Voltaire, Dict. philosophique, Université.
5 Car d'abord l'histoire ancienne de l'Orient est absolument fabuleuse, et, en second lieu, à l'époque où elle arrive à quelque certitude, l'histoire politique de l'Orient devient presque insignifiante.
Renan, l'Avenir de la science, X, in Œ. compl., t. III, p. 877.
6 On eût dit qu'en descendant au fond de ce gouffre bleuté, on allait pénétrer soudain dans un de ces domaines du songe, comme on en voit dans les histoires arabes, et qu'on devait trouver, au seuil de ce fabuleux royaume, le derviche et les mots magiques qui peuvent seuls en ouvrir l'entrée (…)
Jérôme et Jean Tharaud, Marrakech, I, p. 5.
3 (1714; cour. depuis 1835). Qui paraît fabuleux; invraisemblable quoique réel. Étonnant, extraordinaire, fantastique, incroyable, prodigieux. || Une vie aux aventures fabuleuses. Romanesque.(Intensif). Énorme. || Une force, une chance, une fortune fabuleuse. || Demander de qqch. un prix fabuleux. Astronomique, colossal, exorbitant.
7 Des bêtes d'une élégance fabuleuse circulaient.
Rimbaud, les Illuminations, « Enfance », II.
8 Tout à l'entour, les placards encombrés sans battants de porte laissaient voir leur contenu fabuleux de vaisselle, de lingerie, de lainages, de soies, de bibelots (…)
M. Jouhandeau, Tite-le-Long, VI, p. 57.
9 La spéculation s'en était mêlée et on offrait à des prix fabuleux des denrées de première nécessité qui manquaient sur le marché ordinaire.
Camus, la Peste, p. 258.
10 Les Parisiens ne peuvent pas y acquérir même à gros prix, parce que les fermiers bretons, qui sont riches et qui vivent de rien, veulent toujours acheter et jamais vendre, par un obscur attachement soit à un préjugé que son ancienneté a pu sacrer tradition, soit à la chimère de voir un jour ces terres prendre une valeur fabuleuse. Des millionnaires ont offert de ces champs le quintuple de leur valeur.
Proust, Jean Santeuil, Pl., p. 362.
4 Fam. (Intensif). Hors du commun. Exceptionnel. || Un spectacle fabuleux. || « Depuis deux mois, je suis à Spions, un groupe hongrois avec des types fabuleux » (le Nouvel Obs., 16 oct. 1978, p. 80).
CONTR. Certain, exact, historique, réel, vrai.
DÉR. Fabuleusement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • fabuleux — fabuleux, euse (fa bu leû, leû z ) adj. 1°   Qui tient de la fable ; controuvé, imaginaire. •   La parabole est elle autre chose que l apologue, c est à dire un exemple fabuleux et qui s insinue avec d autant plus de facilité et d effet qu il est …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • fabuleux — Fabuleux, [fabul]euse. adj. Feint, controuvé, inventé. Conte fabuleux. cela est fabuleux. livre fabuleux. histoire, narration fabuleuse. les divinitez fabuleuses …   Dictionnaire de l'Académie française

  • FABULEUX — EUSE. adj. Feint, controuvé, inventé. Cela est fabuleux. Livre fabuleux. Histoire, narration fabuleuse.   Il se dit particulièrement De ce qui appartient, de ce qui a rapport à la Fable. Les divinités fabuleuses. Les temps fabuleux.   Il se dit… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • fabuleux — adj., miraculeux, merveilleux, magique, mythique : fabloulò (Arvillard) / fabuleû (Villards Thônes), ZA, E …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Fabuleux Freak Brothers — Les Fabuleux Freak Brothers Les Fabuleux Freak Brothers Série alias The Fabulous Furry Freak Brothers Genre(s) Underground Auteur Gilbert Shelton Personnages principaux Freewheelin Franklin, Phineas T. Freakears, Fat Freddy Freekowtski Pays …   Wikipédia en Français

  • FABULEUX, EUSE — adj. Qui a rapport à la Fable. Les divinités fabuleuses. Les temps fabuleux. Il signifie aussi Qui a le caractère d’une fable. Cela est fabuleux. Histoire, narration fabuleuse. Il signifie figurément Qui passe la croyance, quoique réel. Il a une… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain — Données clés Réalisation Jean Pierre Jeunet Scénario Jean Pierre Jeunet Guillaume Laurant Acteurs principaux Audrey Tautou Mathieu Kassovitz Isabelle Nanty Rufus Jamel Debbouze …   Wikipédia en Français

  • Le Fabuleux Destin d'Amelie Poulain — Le Fabuleux Destin d Amélie Poulain Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain Réalisation Jean Pierre Jeunet Acteurs principaux Audrey Tautou Mathieu Kassovitz Isabelle Nanty Rufus Jamel Debbouze Yolande Moreau Dominique Pinon Ticky Holgado André… …   Wikipédia en Français

  • Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain — Le Fabuleux Destin d Amélie Poulain Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain Réalisation Jean Pierre Jeunet Acteurs principaux Audrey Tautou Mathieu Kassovitz Isabelle Nanty Rufus Jamel Debbouze Yolande Moreau Dominique Pinon Ticky Holgado André… …   Wikipédia en Français

  • Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain — Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain Réalisation Jean Pierre Jeunet Acteurs principaux Audrey Tautou Mathieu Kassovitz Isabelle Nanty Rufus Jamel Debbouze Yolande Moreau Dominique Pinon Ticky Holgado André Dussollier (narrateur) Scén …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.